Pour son 100e anniversaire, la Stockemoise dispose de locaux doublés et rénovés. Des travaux qui s´élèvent à quelque 475 000 €.
Article paru le 23 janvier 2009 dans l´Avenir du Luxembourg

Pour son 100 e anniversaire, la Stockemoise dispose de locaux doublés et rénovés. Des travaux qui s´élèvent à quelque 475 000 €. Jean-Claude FONCK La Stockemoise, cette phalange musicale qui compte une bonne cinquantaine de musiciens, vit depuis quelques mois de riches moments dans le cadre du 100e anniversaire de l´harmonie.

Comme certains l´ont fait remarquer à juste titre dimanche après-midi lors de l´inauguration des locaux rénovés, il y a plusieurs décennies que la renommée de l´harmonie a franchi les frontières du grand Arlon. C´est en effet en mai 1908 qu´est née officiellement la société. Comme l´a souligné Henri Massem, une des chevilles ouvrières de la société depuis plus de 50 ans, l´idée avait germé à l´époque dans l´esprit de quelques jeunes gens du village. L´évolution de la société à ses débuts a constitué une page glorieuse de dévouement, de désintéressement dans l´histoire des Stockemois. Il fallait trouver un local, acheter des instruments et former des musiciens. Le local fut installé successivement dans des maisons particulières. Le bâtiment rénové où siège actuellement la société a été construit en 1910. Dimanche, comme il se doit en fanfare, le bourgmestre Raymond Biren, avec à ses côtés les échevins et conseillers venus en nombre, a inauguré la nouvelle salle. En effet, la ville a entrepris la rénovation complète de la salle au coeur du village de Stockem (Arlon), salle qui a été doublée en superficie. Un projet initié à l´époque du mayeur Guy Larcier, présent ce dimanche avec son épouse au coupé du ruban.

 

Concert à la Maison de la culture

La salle la Stockemoise, c´est à présent au rez-de-chaussée plusieurs salles de cours, de réunions, une nouvelle cuisine professionnelle entièrement équipée par le comité ; à l´étage, la grande salle de concerts qui a elle aussi été doublée. Les travaux de rénovation s´élèvent à quelque 475 000 €, sans compter les investissements intérieurs réalisés par plusieurs bénévoles de la société.

Dans le cadre du centenaire de cette grande dame, une exposition photos réalisée par Jean-Claude Marquis et par quelques membres du comité sera encore ouverte le dimanche 25 janvier, de 11 à 18 h, les visiteurs auront également la possibilité d´acquérir le livre Chronique de la Stockemoise et de son village sorti de presse début janvier et écrit par MM. Henri Massem et José Carpantier.

Le samedi 7 février, à 20 h aura lieu, dans la nouvelle salle, le concert d´hiver avec la royale harmonie la Stockemoise sous la direction de Dominique Goffinet, l´harmonie royale Sainte-Cécile de Saint-Léger sous la direction de Jeremy Lacave et enfin par le Guevillers Band de Ruette sous la direction de Michel Guillaume.

Le président Pierre Vasseur a annoncé que la Stockemoise clôturera cette belle année du centenaire le 21 mars prochain par un concert de gala à la Maison de la culture d´Arlon.

«Est-Ouest» en sera le thème, avec des musiques d´Amérique du nord et du sud ainsi que des pays de l´Est. Ce concert sera accompagné par les danseurs des groupes Flash danced´Izel et Rio Bravo de Turpange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website