Le village de Stockem est situé dans le pays d´Arlon en Lorraine belge.

Le nom de Stockem est une contraction de celui de Stockheim. (orthographe de la charte de 1282)   Stôck signifie « souche d’arbre ». Stockheim est un endroit occupant le sol d’un bois défriché. Au cours de l’histoire l’orthographe changea à plusieurs reprises :Stockehem, Stockhem, …
En 1286, Aldry de Stoquehem était prévôt d’Arlon. Le village de Stockem était une mairie de la prévôté d’Arlon. Il le restera jusqu’en 1795. Il fit ensuite partie de la commune de Heinsch jusqu’à la fusion des communes en 1976. Il fut à nouveau rattaché à la commune d’Arlon.
En 1495, Stockem avait 130 feux et 390 habitants.
La 1ère chapelle de Stockem daterait de 1624. Elle était située vraisemblablement sur le terrain à côté de l’église, actuellement parking.
De 1633 à 1638, la peste sévit à Stockem . La population entière du village aurait disparu. Des habitants de Heinstert et de Perlé l’auraient repeuplé.
Les criminels étaient exécutés au gibet du petit Arlon, situé à proximité de l’ancien abattoir de la ville. (actuellement, magasins Eldi, Lidl, Hubo)
Par décret royal de 1842 et décision épiscopale de 1844, Stockem est érigé en paroisse. L’église actuelle date de 1843.
En 1870, en creusant la tranchée de la voie ferrée Bruxelles – Arlon, on mit à jour le squelette d’un dinosaure à la Posterie. Il est conservé au Musée d’Histoire Naturelle à Bruxelles.
En 1926, une gare de formation et des ateliers de réparation du matériel roulant de la SNCB sont implantés à Stockem.
Avant 1914 déjà, le champ de tir de la garnison d’Arlon se trouvait sur le territoire de Stockem ainsi qu’au camp de Lagland. L’école des troupes blindées arriva à Stockem en 1952.
Camp militaire, gare et ateliers firent connaître Stockem à travers tout le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website